DIRECTION ARTISTIQUE NATHALIE NÉGRO

ABONNEMENT À LA NEWSLETTER  |  |

« juillet 2017 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
SharePARTAGER

CAMERASONG

Transmission

La pia­niste Nathalie Négro et la réa­li­sa­trice Octavia de Larroche, accom­pa­gnée d’Olivier Stalla, ont en commun une même appro­che de la pra­ti­que artis­ti­que.
Tout l’enjeu réside pour eux dans un mou­ve­ment, celui du dépla­ce­ment de soi vers l’autre. La trans­mis­sion est ainsi au cœur de leur tra­vail. Ils ont chacun menés de nom­breux ate­liers dans des mondes variés, auprès de sco­lai­res (écoles mater­nel­les, pri­mai­res, col­lè­ges, lycées et clas­ses SEGPA), de patients suivis en hôpi­tal psy­chia­tri­que (Centre Hospitalier Valvert, Espace Méditerranéen de l’Adolescence, Espace Arthur Marcel Rufo), de jeunes ado­les­cents, de famille, en col­la­bo­ra­tion avec des cen­tres sociaux, dans le milieu car­cé­ral…

CAMERASONGS est une pro­po­si­tion qui permet à chaque par­ti­ci­pant d’abor­der la musi­que sous ses dif­fé­rents aspects : musi­que contem­po­raine, pop music, avec les œuvres de Steve Reich, Cathy Berbérian, Pharrell Whilliams, et de s’ini­tier à la vidéo et à la réa­li­sa­tion d’un clip sur un suivi de 10 ate­liers. La pho­to­gra­phie prend également part au projet puis­que chaque séance est clô­tu­rée par une série de photos déve­lop­pées sur place. Lors de la pro­jec­tion publi­que ces photos sont pré­sen­tées sous forme d’expo­si­tion. L’objec­tif final est la réa­li­sa­tion d’un clip musi­cal.
De la même façon que Stripsody de Cathy Berbérian, œuvre musi­cale très gra­phi­que, com­po­sée d’ono­ma­to­pées, et d’imi­ta­tions de bruits, les images du film sont comme extrai­tes de bulles de bandes-des­si­nées sor­ties de leur contexte, et pré­sen­tent des détails du corps et du visage des par­ti­ci­pan­tes à l’ate­lier.
Chaque détail est dif­fé­rent, unique, per­son­nel, et pour­tant chacun et cha­cune est sus­cep­ti­ble de s’y reconnaî­tre. Plus encore, si Stripsody forme bien un mor­ceau unique, la vidéo, formée elle aussi de plu­sieurs bulles d’images, de plu­sieurs par­ties du corps, du visage, recom­pose une entité. Un docu­men­taire retrace les dif­fé­ren­tes étapes et répé­ti­tions qui abou­tis­sent à la com­po­si­tion de l’œuvre col­lec­tive. Un clip pré­sente enfin la créa­tion musi­cale réa­li­sée.

CAMERASONGS a été pro­posé en novem­bre et décem­bre 2015 aux déte­nues de la prison des femmes des Baumettes de Marseille. Ces ate­liers ont fait l’objet d’une dépê­che AFP lar­ge­ment reprise sur divers sites d’infor­ma­tion :

- L’express.fr
- Libération.fr
- Nouvelobs.com
- Le Point.fr
- CultureBox
- 20mi­nu­tes
- Sourdoreille.fr
- Nice Matin


 
 
pianoandco 13, cours Joseph Thierry - 13001 Marseille - T. +33 (0)6 61796427 - mentions légales